Liège : enfin un endroit où sortir !

J’apprends à l’instant l’ouverture d’un nouveau club dans la région liégeoise.

Il s’agit du club « We Both » dont l’ouverture officielle eut lieu le week-end dernier. Ce club n’est ouvert que 2 jours par semaine, le vendredi et le samedi soir, mais les travs et trans sont les bienvenues lors de ces 2 soirées.

we both logoLe vendredi soir, on payera 20€ et on recevra 7 tickets boisson (je ne sais pas si 1 ticket = 1 boisson ou s’il faut allonger plusieurs tickets pour, par exemple, les alcools), alors que le vendredi le tarif passe à 30€ mais en « all in ».

Le club ouvre à 21h30 et aucune restauration n’est prévue donc n’oubliez pas de vous mettre un petit quelque chose sur l’estomac avant de vous y rendre.

Je n’ai pas beaucoup d’info complémentaire par rapport à cet endroit que, vous l’aurez deviné, je n’ai pas encore eu le temps de visiter, mais je profiterai sans doute de la période estivale pour aller y faire un tour, et j’espère y rencontrer quelques connaissances de la région. 🙂

Publicités

Agenda de novembre, quelques changements importants

Plus que 2 mois à tirer et l’année 2015 sera bel et bien déjà terminée !
Mais d’ici là, il y aura encore de nombreuses soirées planifiées pour nous changer les idées.
Voici quelques changements à noter, survenus dans le courant du mois d’octobre et qui se poursuivront dans le futur.

Tout d’abord, le Passage Secret met un terme à sa journée « 3eme sexe » du 2ème lundi. J’en ai déjà parlé ici, je ne vais donc plus m’étendre sur ce chapitre. Leur décision est définitive.
Ensuite l’association TrioSexLove à Paris a organisé sa dernière soirée dans le courant du mois d’octobre. Ca aussi, je vous en avais déjà parlé.
TrioSexLove organisait sa soirée mensuelle le mercredi soir dans un club où se tiennent également les soirées de Prisca. Lien de cause à effet ? Quoiqu’il en soit au cours du mois de novembre, Prisca propose une après-midi ou une soirée 3eme sexe dans ce club (Dream Club) chaque mercredi !

Toujours sur la région parisienne, j’avais l’habitude de mentionner dans l’agenda « détaillé » les dates des journées/soirées 3eme sexe proposée au Sauna Atlantide.
Ces dates sont tellement nombreuses et planifiées à fréquence régulière, que j’ai décidé de les intégrer dans le tableau général récapitulatif : chaque jeudi et chaque dimanche. Néanmoins, avant de faire le déplacement, je vous conseille de vérifier quand même d’abord sur le site, on ne sait jamais que le thème soit modifié le jour qui vous intéresse.

En Hollande, c’est le Mystique qui innove avec l’introduction d’une seconde journée « Tranny » prévue chaque 4eme jeudi du mois !! Ils l’ont fait en octobre et le feront en novembre. Je ne sais pas encore ce qu’ils projettent pour le mois de décembre car ça tomberait juste le soir du réveillon de Noël… A vérifier donc avant de vous déplacer. On en reparlera en temps utile.

Enfin, la journée « 3eme sexe et admirateurs » organisée par Jan « Aphrodisia » dans la région de Waterloo le mois dernier fut un succès et sera donc reconduite le 3eme jeudi de chaque mois.
Le principe ne change pas, pour connaître toutes les infos et en premier lieu l’adresse exacte, il faut prendre contact avec Jan.

Voilà ce qu’il y avait à dire concernant les nouveautés/changements et autres aménagements au niveau du planning des soirées « 3eme sexe ».

Amusez-vous bien et n’oubliez pas de parler de ce site à vos connaissances 😉

La saison des vacances – partie 2

Je vais la faire assez bref ce mois-çi.

Au moment où vous lirez cet article (programmé à l’avance), je serai quelque part en France, en train de terminer sagement ma période de congés.

Il n’y a pas eu énormément de changements ces temps-ci au niveau des soirées. Néanmoins, je serai très attentive à mon retour pour vérifier si je n’ai rien oublié de mentionner. D’ici là, en cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec les gérants de clubs ou avec les organisateurs-trices de soirée pour vérifier que ces dernières ont bien lieu.

Comme vous avez sans doute pu le constater, j’ai apporté des modifications au site, notamment avec l’ajout des comptes-rendus de visite dans les différents clubs, ainsi que les adresses de clubs européens et même quelques dates en France.

Je poursuivrai dans cette voie en septembre et il est même probable que je traduirai une partie du site en anglais afin de le rendre plus facilement accessible au public « non francophone », ceci incluant nos compatriotes du Nord de la Belgique.

Et bien voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Amusez-vous bien et profitez de vos jours de congé ! 🙂

voici déjà novembre et son lot de soirées

L’agenda des évènements « T-girl friendly » est à présent mis à jour quotidiennement. Chaque matin je vérifie s’il y a eu une soirée la veille et si c’est le cas et qu’il s’agit d’un évènement mensuel, j’indique déjà la date de l’édition suivante.

Attention, j’attire votre attention sur le fait que certains clubs annulent ou déplacent leur soirée si celle-ci tombe un jour férié.

Ce fut le cas au mois d’août avec le X-freedom qui annula sa soirée « 3eme genre » qui tombait le 15.

Par contre, pas d’annulation mais un report de la soirée « Trav & bi » du Fruit Défendu, initialement programmée le 1er samedi du mois mais qui serait tombée le 1er novembre. Elle est exceptionnellement reportée au 8 novembre. Quant à leur après-midi « Gang Bang trav » qui devrait, selon leur calendrier, être le mardi 11 novembre, je ne sais pas encore si elle sera annulée ou reportée.

En cas de doute, un petit coup de fil aux organisateurs est toujours recommandé. Il y a systématiquement un numéro de phone ou de gsm sur le site des clubs.

Voilà pour les nouvelles. Je pense que ce petit listing est fiable mais si vous décelez une info en contradiction avec ce que j’indique, n’hésitez pas à m’en faire part, je ne suis pas infaillible et je ne voudrais surtout pas vous induire en erreur.

N’oubliez pas de partager ce lien avec toutes vos copines qu’il pourrait intéresser. Plus on est de folles… 😉

A toute à l’heure (14h) à l’après-midi Translips (réservation obligatoire !!!) ou demain (18h) au Club Z !!!

c’est votre première fois dans un club… ce qu’il faut savoir…

Avec mes sorties régulières en club, je passe, aux yeux de certains et certaines pour une habituée pour qui ce genre d’escapade n’a plus aucun secret. Ce n’est pas tout à fait faux même s’il est clair que d’autres que moi fréquentent ces endroits depuis bien plus longtemps.

J’ai remarqué que les demandes de renseignements sont de plus en plus nombreuses et que les gens se posent quasiment toujours les mêmes questions.
Raison pour laquelle le sujet du jour traitera de ce thème : comment bien anticiper votre première sortie en club libertin ou échangiste.
 
Afin de rendre ce « post » plus clair, certains passages sont épaissis, ce qui vous permettra de repérer plus rapidement un sujet qui vous préoccupe en particulier.
 
Cet article s’adresse autant à vous les filles qu’aux messieurs, c’est pourquoi ma première recommandation sera de bien choisir l’endroit où vous ferez vos premiers pas, et de bien choisir le thème de la soirée.
Monsieur, si vous êtes 100% hétéro et n’aimez que le contact des femmes, n’allez pas à une soirée TV car vous risquez d’être déçu (quoique… nombreux sont les soi-disant hétéro’s qui se sont découverts bi suite à un premier contact « accidentel » avec une transexuelle ou une t-girl).
Quant à vous les Miss, si vous êtes une T-girl, préférez, pour débuter, les soirées qui vous sont consacrées aux soirées « classiques » où vous risquez de vous ennuyer, sauf si vous êtes d’un naturel très sociable.
 
Une fois que vous aurez jeté votre dévolu sur LE club dans lequel aura lieu votre baptême du feu, renseignez-vous sur son règlement d’ordre intérieur, en consultant leur site officiel. Vous y apprendrez souvent beaucoup de choses utiles qui vous éviteront de « tomber des nues » une fois sur place.
De nombreux clubs possèdent un parking privé avec une entrée discrète. Ce n’est pas le cas pour tous. Il faut alors parfois parcourir plusieurs dizaines de mètres « à découvert » avant d’atteindre l’entrée du club.
 
Dans la plupart des clubs, vous devrez vous acquitter d’une carte de membre lors de votre première visite. Le prix de celle-ci peut varier de 10 à 25€. Dans certains clubs il faut la renouveler chaque année. Dans d’autres, du moment que vous fréquentez le club au moins 1x/an, la carte de membre est valable « à vie ».
Certaines personnes s’inquiètent de la confidentialité des informations récoltées. Je connais des personnes pour qui cette « politique » de carte de membre où on vous demande votre identité réelle est un véritable obstacle qui les empêche de faire le premier pas.
S’il est exact que vous devez montrer « patte blanche » lors de votre première visite et révéler votre identité, gardez à l’esprit que personne, mis à part les gérants du club (en général 1 ou 2 personnes) n’a accès à ces informations ! Quel serait l’intérêt du patron d’un club de les dévoiler à quiconque ? Au contraire, d’après moi ce type d’information est crucial pour pouvoir éventuellement retrouver la trace d’une personne qui aurait eu un comportement déplacé par exemple. D’où l’intérêt de se plier à cette règle. Certains clubs conservent vos données sous forme informatisée et vous ne devez plus vous soucier de rien. Dans d’autres clubs, on vous remet une carte que vous devez présenter à chacune de vos visites. Si vous oubliez la carte, soit vous vous faites tirer les oreilles par la préposée (quand elle est de bonne humeur), soit vous devez recommencer toute la procédure et repayer (si elle est de très mauvaise humeur).
 
Une fois que vous aurez payé la carte de membre, il vous faudra encore payer le prix de l’entrée. Un homme seul paiera plus cher qu’une t-girl et le tarif le moins cher sera invariablement attribué à la femme seule et active (en général entrée gratuite pour cette perle rare) !
Si le prix peut sembler parfois élevé pour un homme seul (de 60€ pour certaines soirées à plus de 100€), n’oubliez pas qu’il s’agit d’un forfait (politique appliquée dans quasi tous les clubs en Belgique, mais pas à l’étranger) qui vous donne accès à toutes les infrastructures du club (parfois pourvu de sauna, jacuzzi, hammam), au buffet et aux boissons (y compris alcoolisées) à volonté, ainsi qu’à toutes les « créatures » que vous pourrez croiser et attraper dans vos filets si vous êtes un minimum charmeur, et ce pendant toute la durée de votre visite.
Attention cependant de garder à l’esprit que « consommer du sexe » est une éventualité probable, mais pas une certitude ! La règle d’or des clubs libertins étant « tout est permis, rien n’est obligatoire », ce qui signifie que si on repousse vos avances, il est de bonne tenue de ne surtout pas insister et d’aller plutôt tenter votre chance ailleurs.
 
Quel dress-code adopter ? Il n’y a pas une réponse commune à tous les clubs pour cette question. D’ailleurs dans un même club, le dress-code peut varier d’une soirée à l’autre. Une soirée se tenant un week-end attirera plus de couples hétéros et dans certains endroits, on ne sera pas trop regardant sur la tenue des participants. Par contre si le thème de la soirée est plus spécifique et clairement axé sur le sexe, alors il sera demandé aux femmes d’évoluer en lingerie sexy et aux hommes en tenue légère (en général ils optent pour caleçon, éventuellement Tshirt, et « claquettes » aux pieds). Pas de crainte à avoir si vous êtes frileux ou frileuse : vu que la plupart des gens sont assez dévêtus, le chauffage tourne souvent à plein régime et la petite laine n’est pas nécessaire.
Les t-girls sont les seules autorisées à garder leur tenue tout au long de la soirée, elles sont aussi autorisées à garder leurs chaussures dans les coins coquins, chose qui est en général interdite aux autres types de participants.
 
Petite parenthèse ici : le RESPECT est la règle d’or dans un club libertin. Vous allez vous retrouver entouré d’hommes, de femmes et de T-girls de tout âge, de tout horizon, de toute couche sociale. S’il est impossible de plaire ou d’apprécier tout le monde, il est néanmoins demandé d’avoir du « savoir vivre » et de rester poli et respectueux envers tout le monde, quel que soit son physique. C’est l’une des règles de base essentielle que vous trouverez dans la charte de chaque club.
 
En sortant du vestiaire, vous aurez pris soin de bien ranger la clé de votre casier soit dans une pochette, soit vous la confiez à un(e) préposé(e) au bar afin de ne pas la perdre. Vous voilà enfin dans la place, « à votre aise », vous pouvez commencer à explorer les lieux.
Dans certains clubs, la convivialité est de mise et le simple fait d’aller prendre un premier verre au bar vous permettra d’amorcer un dialogue avec des habitués qui se feront une joie de vous faire visiter les lieux et de vous présenter à leurs amis. Car chaque club a son lot d’habitués, les piliers qui servent de point de repère en quelque sorte !
Chaque club possède également un petit coin « fumeurs » car il est interdit de fumer ailleurs. En général, quel que soit le club, vous y trouverez les salles suivantes : vestiaires, au moins 2 toilettes (une dans la partie ‘sage’, une autre dans la partie ‘coquine’), une piste de danse, un bar, un fumoir, un restaurant, des douches, des alcôves et parfois un coin « boudoir » pour que les femmes et t-girls puissent se repoudrer le nez face à un miroir digne de ce nom.Si l’infrastructure du club le permet, vous trouverez parfois piscine, jacuzzi, table de massage, petite salle de cinéma etc…
Comment savoir si vous « avez une touche ». C’est très simple, parfois une simple caresse suffit. Je ne vais pas vous apprendre ici comme faire pour draguer mais si au fil d’une discussion, vous percevez un regard ou une allusion verbale assez coquine, ça peut déjà être une invitation. Si vous placez votre main sur une partie de corps de la personne (genou, cuisse, avant-bras) et qu’elle ne vous repousse pas, alors vos chances sont encore plus grandes de conclure, tôt ou tard. Si vous tombez sur une coquine comme moi, n’ayez crainte, en général je me débrouille très bien pour faire comprendre ce que j’attends de vous.
 
Dernier conseil : choisir de passer un moment dans un club libertin ou échangiste doit rester une expérience unique, enrichissante et surtout positive ! Ne vous forcez pas à le faire si vous ne vous sentez pas prêt(e) et ne commettez pas l’erreur de forcer la main à quelqu’un qui n’a pas réellement envie de vous suivre pour découvrir avec vous cette nouvelle expérience qui peut changer beaucoup de chose dans la manière dont vous aller percevoir votre sexualité.
Et bien voilà, je pense avoir fait plus ou moins le tour de la question. Si vous deviez vous en poser d’autres, n’hésitez pas à le faire, j’y répondrai avec le plus grand des plaisirs.