Legs800 (Londres)

C’est lors d’un récent mini-trip à Londres que j’ai eu l’occasion de découvrir mon premier club libertin anglais. Ne connaissant rien aux us et coutumes britanniques, j’étais très impatiente de m’instruire. C’est à présent chose faite et aujourd’hui je vous transmet mon compte-rendu de visite du Legs800 Club
Accès et route : traversez la Manche par ferry, Eurostar, avion ou à la nage, suivez les directions « London » en prenant garde à la priorité de gauche et au chaos sur les ronds-points. Le club est situé au Nord Est de Londres, dans un quartier assez résidentiel, juste à côté d’un commerce de meubles.
leg map
Si vous décidez de vous y rendre en transports en commun, la station de métro la plus proche est Walthamstow Central (terminus Victoria line), puis il vous faudra encore parcourir 1,5kms à pieds (= 30min) ou prendre un bus.
Parking : vu que le club n’est ouvert qu’en soirée, vous pouvez profiter des emplacements réservés au magasin de meubles ou bien tenter votre chance aux alentours dans la rue. On est loin du centre de Londres donc pas vraiment de soucis pour trouver une place.
le magasin de meubles et, à droite, le club
le magasin de meubles et, à droite, le club
 Accueil et prix d’entrée : Vous passez une porte noire qui semble être blindée et vous vous retrouvez dans un petit hall au bout duquel il y a un guichet. Vous payez 10£ (= 13€) et vous pouvez accéder aux locaux. Le « Legs800 Club » ouvre chaque jeudi et samedi soir. Si vous venez le jeudi, lorsque vous payez vos 10£, vous recevez un ticket grâce auquel vous avez l’entrée gratuite le samedi suivant. Pour les hommes, le tarif est de 12£ et cette offre promotionnelle ne s’applique pas.
l'entrée du club
l’entrée du club

Vestiaires : Vous pouvez vous débarrassez (temporairement 😉 ) de votre veste/manteau en la laissant au rez-de-chaussée où il y a toujours quelqu’un pour garder un oeil dessus. On vous donne un ticket pour faciliter la recherche lorsque vous viendrez le récupérer. Si vous voulez vous changer, vérifier votre maquillage, il vous faudra monter au premier étage où se trouvent 2 pièces spécialement aménagées à cet effet avec un bel éclairage, de grands miroirs. L’accès à ces pièces est interdit aux hommes. Vous avez également la possibilité d’entreposer vos vêtements de rechange dans des casiers métalliques qui ferment au moyen d’un cadenas qu’on vous prête à l’accueil, si vous le demandez.

Bar et dance-floor : Le bar se trouve au rez-de-chaussée et on vous servira des softs ainsi que quelques alcools (bière ou alcool « fort », pas de vin). Le prix moyen est de 1£ pour un soft et 3£ pour un alcool (la bière doit coûter 2£ mais sans certitude, je n’en ai pas consommé). Les alcools sont servis dans des gobelets en plastique, les softs et les bières en canette. Le dance-floor est situé un étage au-dessus, j’en parle un peu plus loin.
le bar, au rez-de-chaussée
le bar, au rez-de-chaussée

Restauration : Rien de prévu à cet effet, il vous faudra venir le ventre déjà plein ou faire régime ce jour-là.

WC et douches : Les toilettes sont situées au 1er étage, un peu plus loin que les pièces destinées aux T-girls qui se préparent. Il y a 2 cabines. Les douches sont situées à ce niveau également et le site du club signale un espace sauna mais je ne l’ai pas vu de mes yeux…

Fumoir : S’il y a bien une pièce dans un club qui ne m’intéresse pas du tout, c’est le fumoir. Je ne me souviens plus s’il y en a un et si c’est le cas, aucune idée d’où il peut être situé. Je ne me souviens pas avoir croisé qui que ce soit avec une clope au bec…
le donjon
le donjon

Alcôves : Pour « jouer », ça se passe au niveau supérieur. Après avoir gravi quelques marches on arrive dans une sorte de long couloir très étroit dont les murs sont peints en rouge. Les « pièces de jeu » (on ne peut pas vraiment parler d’alcôves) sont toutes situées du côté gauche : une pièce « donjon » munie d’une croix de St André, d’un sling, d’un carcan, d’un banc de soumission… La pièce suivante est la « dark room« . Comme son nom l’indique, elle est plongée dans le noir presque total. C’est là qu’il y a le plus de monde en général. La pièce suivante est légèrement plus éclairée et est pourvu de larges banquettes où l’on peut s’asseoir ou s’allonger pour simplement discuter ou coquiner. Au bout du couloir, on trouve un espace remplis de cabines privées. Il doit y en avoir 5 ou 6. Ce sont des cabines assez grandes pour s’y retrouver à 4 personnes mais il faut être adepte du « sexe debout » car dans cet espace exigüe il est impossible de jouer dans une autre position. Ces cabines ferment de l’intérieur.

la dark room
la dark room
 Fourniture de capotes et serviettes : Les capotes et le gel sont disponibles au rez-de-chaussée, au bar. On se sert selon ses besoins. Du papier absorbant est disponible dans chaque espace coquin.
Ambiance : Elle est très variée en fonction de l’étage où on se trouve : au rez-de-chaussée, ça peut être très calme, c’est l’endroit où on boit un verre, un thé ou un café en discutant calmement.
A l’étage supérieur, celui où on peut se changer, je n’ai pas encore mentionné qu’il y a aussi un espace « détente » avec de grands divans, une télé proposant des films X et une petite piste de danse. C’est l’étage où on fait connaissance, où on flirte, où on se déhanche.
Enfin, l’ambiance au niveau supérieur est beaucoup plus chaude, ça baise beaucoup et un peu partout.
la
la « pièce aux cabines »

Public présent : Uniquement des hommes et des T-girls. Je pense que les femmes ne sont pas les bienvenues ici et ce que j’ai remarqué c’est que les hommes ne jouent pas entre eux, ils s’intéressent tous uniquement aux T-girls. On croise des personnes de tout âge, de toute origine (nous sommes à Londres, il y avait beaucoup de Blacks présents pour celles que ça intéresse !!). Des T-girls jeunes et super jolies, d’autres plus âgées et très bien conservées, et d’autres au physique un peu plus banal. Il y a ici de tout et pour tous les goûts.

Bon à savoir : La plupart des mecs ne passent pas par le vestiaire et ils évoluent donc tout habillés dans les alcôves, y compris pour les souliers. La consommation de boissons est autorisée (!!) dans les alcôves, attention aux canettes à moitié pleines qu’on aurait laissé traîner.
Points négatifs : Il faisait assez froid dans les toilettes, ma visite date de février et l’isolation dans cette partie du club n’est apparemment pas une priorité. L’hygiène dans les alcôves, passé une certaine heure, peut laisser à désirer. Capotes usagées qui traînent sur les banquettes ou à terre, quand ce ne sont pas carrément de petites flaques de sperme, notamment dans la « dark room » où on joue beaucoup et où il fait tellement sombre que ce n’est pas évident de « nettoyer » ce qu’on a semé.
Conclusion : Je pense que, de tous les clubs de Londres, et d’après ce que j’ai pu lire à propos des autres endroits « T-girl friendly« , celui-ci est, sexuellement parlant, le plus hard. Si vous êtes passive et que vous cherchez du sexe, c’est vraiment l’endroit pour vous. Je dois dire que s’il existait un club comme celui-ci à Bruxelles, on m’y trouverait quasi en permanence !
Legs800 Club, definitely the place to be !
PRIX : TV/TS : 10£, homme seul : 12£
(mis en ligne le 16 mars 2015)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s