New Fantasme (Charleroi)

Comme je vous le disais il y a quelques jours, j’ai un petit faible ces derniers temps pour les sex-shops et cinés X. Il me tardait de découvrir le nouveau « New Fantasme » à Charleroi. C’est à présent chose faite. Compte-rendu.
nf logopur
Accès et route : le sex-shop (l’appellation « love-shop » est plus appropriée dans le cas présent) est situé en plein centre urbain. Ce n’est pas à proprement parler le centre-ville mais il y a quand même pas mal de passage. Il vous faudra parcourir quelques boulevards et traverser quelques ronds-points pour accéder à cette rue à sens unique où il y a de nombreux commerces, principalement des snacks. Je ne vais pas vous mentir, je me suis un peu perdue pour trouver mais c’est aussi de la faute à mon GPS bas de gamme qui me parlait d’un rond-point alors que j’étais en train de rouler sur le viaduc qui surplombait ledit rond-point. Dans de pareilles conditions, c’est normal de se perdre. Mais je suis persuadée que votre GPS est plus perfectionné que le mien et qu’il ne vous fera pas la blague.
une vue satellite qui montre bien les grands axes et les ronds-points
une vue satellite qui montre bien les grands axes et les ronds-points
Parking : comme je le disais, il s’agit d’une rue mi-résidentielle, mi-commerçante. Il y a de nombreux emplacements de parking mais il faut de la chance pour en trouver un de libre. Le Dieu du parking était avec moi : un emplacement m’attendait pile poils devant la boutique.
Accueil et prix d’entrée : vous pénétrez dans la boutique (bien éclairée) et la réception/caisse se trouve à droite. Vu que c’était ma première visite, le préposé m’a demandé mon identité et ma date de naissance afin d’établir une carte de membre qui me permettra de bénéficier d’une réduction après un certain nombre de visites. J’ai payé 12€ pour avoir accès à la partie ciné. Si vous désirez accéder également au sauna, il vous faudra vous acquitter de 20€.

Vestiaire : il n’est pas nécessaire de se déshabiller pour aller dans la partie ciné. Par contre, pour les personnes qui ont choisis également le sauna, des casiers sont mis à disposition, on leur aura remis une clé pour sécuriser leurs effets personnels.

le coin détente, à côté du bar
le coin détente, à côté du bar

Bar et dance floor : C’est au premier étage que se trouve l’espace « jacuzzi » ainsi que le bar et un espace détente. Pas de dance-floor, il n’y a pas d’ambiance dancing ici, loin de là. Les boissons ne sont pas comprises dans le prix d’entrée. On vend des softs et des bières, ainsi que quelques alcools. Pas de vin. Il y a quelques fauteuils et divans confortables installés à côté du bar, ainsi qu’une grande télé sur laquelle est projetée un film « à thème » 😉

Restauration : vous trouverez en vente au bar des chips et quelques snacks sucrés si je me souviens bien (ce n’était pas ma préoccupation principale…)

Fumoir : il y en a un, et il est situé au même niveau que le bar si ma mémoire ne me joue pas des tours.

une vue partielle de la partie jacuzzi
une vue partielle de la partie jacuzzi

Alcôves : la plupart sont situées au niveau supérieur et plusieurs possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, il est possible, pour les plus pudiques d’entre vous, de louer une alcôve qu’on peut verrouiller. Il faudra alors payer 15€ en plus du prix d’entrée et l’alcôve sera à vous pour une durée d’une heure. Il y a également quelques cabines, munies de glory-holes. On m’a également indiqué un espace coquin qui s’apparente à une pièce avec un grand matelas. L’une des parois est pourvue d’une fenêtre qui peut être obstruée par un écran télé amovible. Vous voulez des voyeurs : écran baissé; vous n’en voulez pas : écran levé. Dans une petite pièce trône un sling (j’adore ces joujoux !!!) ainsi qu’une croix. La majeure partie de la superficie de jeux est occupée par des sortes de salons qui sont en réalité les « salles » de cinéma. Une pièce propose des films hétéro’s, une autre des films gay. Pas de projection de films avec shemales lors de mon passage (qui fut très bref).

la salle ciné "hétéro"
la salle ciné « hétéro »

Fourniture de capotes et serviettes : nous nous trouvons dans un commerce, un love-shop, donc fatalement les capotes, vous pouvez les acheter dans la partie magasin lorsque vous arrivez mais vous n’en trouverez pas dans les espaces coquins. Par contre il y a des distributeurs de mouchoirs et serviettes dans les lieux « stratégiques ».

Ambiance : dans la partie « espace bar », c’est très convivial. Je ne sais pas si c’est parce que mon ami, présent ce jour-là, est un habitué des lieux, mais la discussion allait bon train et le patron y participait parfois depuis son bar. Il est assez aisé d’entamer la discussion avec les autres personnes présentes. Par contre lorsqu’on se rend dans les espaces coquins, il y fait plus calme, on s’observe et c’est le langage du corps qui prime.

Public présent : lorsque je me suis rendue au New Fantasme, c’était un jeudi soir, 1h30 avant la fermeture. Il devait y avoir une douzaine de personnes, majoritairement des hommes. Le patron m’a expliqué qu’en général il y a beaucoup plus de monde en journée mais qu’à partir d’une certaine heure, ces messieurs doivent rentrer chez eux pour ne pas éveiller les soupçons de leur douce moitié. C’est tout à fait normal et ce phénomène est fréquent dans bien des endroits. La tranche d’âge est assez diversifiée, j’ai vu des hommes plutôt jeunes et d’autres plus âgés. Au niveau de l’hygiène de ces messieurs, rien à dire, tout le monde sentait le frais.

un aperçu de la déco de l'escalier qui mène aux différents niveaux
un aperçu de la déco de l’escalier qui mène aux différents niveaux

Points négatifs : difficile de faire des reproches après une seule visite et de plus, comme il ne s’agit pas vraiment d’un club, il est normal de ne pas y retrouver tous les avantages de ceux-ci (forfait boissons, buffet,…). A priori, je n’ai aucun reproche à faire, et de plus ma visite fut des plus agréables (voir le détail dans un prochain article).

Mais encore : même si la majorité du public est masculin, cet espace « club » est ouvert à toutes et tous et il arrive qu’on y trouve également des couples dont la Miss est « demandeuse ». Quant aux T-girls, elles sont bien sûr les bienvenues, quel que soit le jour et l’heure.
La page Facebook du New Fantasme est mise à jour régulièrement, consultez là pour en savoir plus quant aux évènements spéciaux organisés chez eux.

Conclusion : voilà un endroit qui me plaît beaucoup, un endroit comme il devrait y en avoir au moins un à Bruxelles. Heureusement, Charleroi n’est pas si loin et je ne manquerai pas d’aller y balader mon popotin dès que l’occasion se présente !

NB : toutes les photos illustrant ce compte-rendu (à l’exception de la vue satellite) sont extraites de la page FB du « New Fantasme », ceci avec leur accord.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s