L’Atlantide Sauna (Paris/FR)

atlantide-logoAlors que je me suis déjà rendue à plusieurs reprises dans cet endroit, je réalise que je ne vous en ai jamais fait un compte-rendu. Il est grand temps de réparer cet oubli !

Vous repèrerez aisément ce sauna libertin dans le 12ème arrondissement, à Paris. Vu sa localisation, difficile de trouver une place de parking à proximité mais il y a plein de parkings payants alentours et vous pouvez également prendre le métro et descendre à la station Gare de Lyon, distante de 200m seulement.

De l’extérieur, rien ne laisse deviner qu’il s’agit d’un endroit coquin : une porte métallique, une vitre teintée, une mention « sauna », aucun de ces éléments ne viendra mettre la puce à l’oreille d’une personne lambda passant devant.

atlantide outside
Bien malin, celui qui devinera ce qui se passe derrière ces murs…

On franchit la porte bleue et on se retrouve dans un sas où on s’acquitte de 13€, sauf les jeudis et dimanches, journées spéciales trav, trans et T-girls. Ces jours-là, qui sont aussi les plus chauds pour nous, l’entrée nous est offerte.
On vous donne une paire de chaussons en papier à utiliser immédiatement pour recouvrir vos souliers. Ca doit impérativement être fait pour pouvoir passer au-delà du sas. Que vous chaussiez des flip flop, des birkenstock, des bottes en caoutchouc ou votre plus belle paire de Louboutin importe peu : sans vos merveilleux chaussons en papier par dessus, vous rentrez pas ! Ce n’est pas pour mettre tout le monde sur le même pied d’égalité, non ! C’est plutôt pour éviter de souiller l’intérieur du sauna avec vos semelles qui auront traîné on ne sait où… 😉

Une fois franchie cette étape, vous vous trouvez dans l’espace détente où se trouvent le bar (café et thé offerts), une banquette, quelques sièges et l’accès au vestiaire. Lors de votre première visite, vous aurez l’impression que c’est très grand et qu’il y a beaucoup de monde, mais ce sera probablement un effet d’optique dû aux nombreux miroirs sur les murs. Le préposé vous donnera une serviette et une clé de casier. Ceux-ci sont assez nombreux et si vous êtes T-girl, votre casier se trouvera dans la partie un peu à l’écart, sur la droite lorsque vous êtes dos à l’entrée, partie un peu exigüe mais où on peut avoir un peu d’intimité grâce à un rideau. Bien entendu, il est déconseillé d’ôter les chaussons en papier et d’évoluer avec les shoes que vous portiez à l’extérieur, ça n’aurait pas de sens. Donc c’est à ce moment là qu’on change de shoes ou qu’on évolue nus pieds.

Atlan inside
Effet d’optique dû aux miroirs

Les infrastructures du sauna se répartissent sur 2 niveaux, le RDC et le niveau inférieur. Commençons par le niveau principal. Pour rejoindre les coins coquins, il vous faudra traverser le vestiaire hommes (hhhmmmm, quelle bonne idée !!) et prendre à gauche. On se retrouve dans une sorte de couloir avec quelques cabines du côté droit. Elles peuvent toutes être verrouillées. Leur confort est assez sommaire : une banquette assez étroite, un éclairage rouge orange (on peut aussi plonger la cabine dans l’obscurité totale), du Sopalin. Bienvenue chez vous ! A noter que par forte chaleur, si vous transpirez un peu, la banquette deviendra très glissante, j’ai vécu cette expérience. Bonjour les cascades !
La cabine du fond est un rien plus grande, et elle est un peu dénivelée par rapport aux autres. Enfin, n’oublions pas l’espace « salon » où trône une télé plus grande, fixée au mur, où on peut se vautrer à plusieurs, où les banquettes sont plus larges et où il y a de nombreux miroirs. C’est ici à ce niveau-ci qu’on trouve les espaces balnéo (sauna, hammam, douches) ainsi que les toilettes.

l’espace détente, niveau principal

Les préservatifs et le gel sont disponibles en nombre et gratuits. Ils sont stockés dans des tubes en plastique de style « gouttière » fixés aux murs.

Il faut emprunter un escalier (un peu casse-gueule en talons hauts) pour rejoindre le sous-sol. Là, directement à droite se trouve une autre toilette avec un petit évier et miroir. Juste à côté, une alcôve où trône un sling, distraction incontournable des saunas gays. L’alcôve voisine est, d’un côté, percée d’orifices (glory-holes) et de l’autre en liaison directe avec l’alcôve sling. Seuls quelques barreaux en bois les séparent. Si on s’aventure tout au bout du couloir, on aboutit dans une sorte de dédale très sombre, propice aux coquineries en tous genres.

L’Atlantide est l’un de ces endroits où je ne me fais pas de soucis quant à savoir s’il y aura de l’action ou non : il y en a toujours. La population qui fréquente l’endroit est très métissée : des jeunes, des moins jeunes, des gays, des tranny lovers, des rebeus, des Blacks,… En fait il y a beaucoup d’étrangers et sans doute aussi quelques personnes de passage entre 2 trains.

atlan flyerBon à savoir : vous pouvez créer un profil sur leur site et annoncer votre venue, prendre contact avec d’autres membres et leur fixer rendez-vous là, ou ailleurs.

Que vous placiez une annonce ou non, il y a toujours de quoi s’amuser mais ça discute assez peu. Les gens sont ici principalement pour tirer leur coup et pas pour se faire des ami-e-s. Parfois je regrette un peu ce manque de convivialité. Peut-être que si j’y allais plus fréquemment et que je serais une habituée je tiendrais un autre discours mais en attendant c’est l’impression que j’en retire.
Malgré tout, c’est un endroit que je recommande vivement pour qui aime s’envoyer en l’air à répétition sans se poser trop de questions.bienvenue atlantide

Adresse : ATLANTIDE, 13 rue Parrot, 75012 Paris (midi – 22h, tous les jours)

Visité en août 2018

Publicités